11 – Diesel

24.58 HT

La technologie des systèmes d’injection d’essence à commande électronique appliquée à la motorisation diesel

Cet ouvrage de référence technique a pour but de décrire la gestion électronique de différents systèmes d’injection diésel dans leur ensemble, d’expliquer le fonctionnement du système d’alimentation qui les caractérise et, enfin, d’en détailler le diagnostic des systèmes d’injection diésel à commande électronique d’où son titre «La technologie des systèmes d’injection d’essence à commande électronique appliquée à la motorisation diésel».

* Uniquement téléchargeable

Description

La technologie des systèmes d’injection d’essence à commande électronique appliquée à la motorisation diesel

Editions techniques  : un livre téléchargeable de Christian Haentjens

Étant donné que la réduction de la consommation de carburant et des émissions de rejets polluants est devenue une nécessité pour les constructeurs de véhicules automobiles, une des solutions pour atteindre cet objectif passe par une maîtrise de la combustion. C’est ainsi, qu’en empruntant la technologie des systèmes d’injection d’essence à gestion électronique, le moteur diésel à injection directe, alimenté par un système d’injection électronique haute pression à rampe commune, offre un rendement supérieur à tous les autres moteurs thermiques.

Le moteur diésel doit son nom à son inventeur, l’ingénieur allemand Rudolf Diesel, qui l’a conçu en 1897. Ce moteur, comparé à un moteur à essence de l’époque, était déjà supérieure en rendement à ce dernier de plus de 6 %.

Ce qui caractérise la différence essentielle entre un moteur à essence et un moteur à gazole (carburant diésel) est que celui à gazole va presque intégralement brûler son carburant, alors que celui à essence, généralement sous alimenté en air (c’est-à-dire en oxygène) ne le peut pas. Cela explique pourquoi à puissance égale un moteur à gazole consomme environ 30 % de carburant de moins que le moteur à essence.

L’injection à rampe commune (common rail injection) a été introduite sur le vieux continent en 1998 sur des véhicules de série et, comme la technologie automobile ne cesse d’évoluer, nous en sommes déjà à une troisième génération de moteurs diésels. Ces dernières années ont vu apparaître des pressions d’injection pouvant monter jusqu’à 200 MPa (29 000 lb/po2 ), des pré et post-injections, l’auto-adaptation et la commande piézo-électrique. L’évolution la plus récente est la multi-injection, soit la possibilité de réaliser jusqu’à cinq (5) injections par cycle moteur à quatre temps.

Pour ce faire, un module de commande est utilisé pour calculer la régulation de l’avance électronique et la régulation du débit injecté électroniquement au moyen de signaux provenant des sondes, des capteurs et des contacteurs qui sont installés sur le moteur et le véhicule.

Actuellement, les motorisations diésels produisent moins de dioxyde de carbone – CO2 (Gaz à Effet de Serre – GES) que leurs équivalents à essence.

Cet ouvrage de référence technique a pour but de décrire la gestion électronique de différents systèmes d’injection diésel dans leur ensemble, d’expliquer le fonctionnement du système d’alimentation qui les caractérise et, enfin, d’en détailler le diagnostic des systèmes d’injection diésel à commande électronique d’où son titre «La technologie des systèmes d’injection d’essence à commande électronique appliquée à la motorisation diésel».

Le contenu de ce document d’étude s’adresse aux gens qui s’intéressent à l’entretien et au diagnostic des systèmes d’injection diésel à commande électronique appliqués à l’automobile; qu’ils soient formateurs de centres de formation professionnelle et technique, apprentis en formation ou encore professionnels d’ateliers d’entretien et de réparation automobile.

La connaissance de la motorisation diésel à commande électronique, par sa différence majeure avec le moteur à essence – absence de système d’allumage, est nécessaire par le technicien afin de pouvoir diagnostiquer un problème d’ordre électronique.

Ce livre comprend cinq chapitres distincts pouvant être lu n’importe comment selon l’intérêt du lecteur.

Le premier chapitre décrit, de façon générale, les différences entre les systèmes d’injection diésel électroniques et ce qu’ils ont en commun dans leur fonctionnement.

Le deuxième chapitre décrit un système d’injection diésel à commande électronique muni de bougies de préchauffage et équipé d’un turbocompresseur à géométrie variable.

Le troisième chapitre décrit un système d’injection diésel à commande électronique muni de réchauffeurs d’air d’admission et équipé d’un turbocompresseur classique.

Le quatrième chapitre décrit un système d’injection diésel à commande électronique atypique avec des injecteurs électrohydrauliques et une variante dans l’alimentation de carburant.

Le cinquième chapitre traite de vérifications de diagnostic avec ou sans code d’anomalie et de procédures de diagnostic à l’aide des codes d’anomalie normalisés dédiés aux systèmes d’injection diésel à commande électronique.

 

Profil de l’auteur : L’auteur, Christian Haentjens, est dîplomé de l’école technique de Nancy (France) et, est détenteur d’un baccalauréat spécialisé en éducation professionnelle ainsi que d’une maîtrise en éducation. Il a élaboré, en autres, des programmes de formation professionnelle, en réponse aux besoins de l’industrie automobile dans le domaine des systèmes d’injection à commande mécanique et électronique, des systèmes de freinage antiblocage et des accessoires électriques d’automobiles.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “11 – Diesel”