Publié le

Problèmes de diagnostic avec le scanner ?

Bruit, Vibration et secousse.

panne   Si vous êtes technicien, garagiste, formateur ou simplement une personne intéressée par le fonctionnement, le diagnostic ou la réparation de véhicules, vous utilisez sûrement une forme de scanner ou lecteur de code, qui est sans doute depuis longtemps votre outil de préférence. Dommage si vous comptez uniquement sur le scanner.

Ceux qui connaissent  déjà le scanner apprécient ses capacités, mais dans certains cas, ou sur certains véhicules l’outil n’est pas du tout adapté, et peut même nous envoyer sur une mauvaise piste de diagnostic.

Lorsque cela se produit on change (souvent) une pièce après l’autre, jusqu’à un certain point où on finit par envoyer le véhicule – ou le calculateur, ou la pompe HP  – chez un spécialiste. On a tous fait ce même parcours avec nos recherches de panne et tout cela est très gênant, n’est-ce pas ?

La solution ?

Avec un outil très performant tel que l’oscilloscope Pico (le PicoScope) on pourrait confirmer le problème et souvent faire la réparation soi-même.

Détecter une panne devient de plus en plus difficile…  

Aujourd’hui on perd beaucoup de temps quotidiennement sur la recherche des pannes, et cette perte de temps se passe en parallèle de deux façons : d’un coté, du temps excessif passé à la recherche d’une panne – ce qui entraîne le démontage d’un composant, parfois extrêmement difficile d’accès ; et de l’autre coté le changement de pièces au hasard parce qu’on imagine avoir trouvé le problème.

Attention : même si on trouve un problème, est-ce la cause fondamentale, ou est-ce qu’il s’agit d’un symptôme d’un problème non-détecté jusqu’à présent qui va se présenter de nouveau demain ? Si on adopte cette méthode de ‘diagnostiquer’ une panne pour tous nos réparations on risque de créer d’autres problèmes et d’avoir de grands soucis. On doit être sûr de soi avant de procéder au changement d’une pièce ! Comment?

Quelques limitations du scanner :

D’abord, quelles sont les limitations importantes du scanner ? En fait il ne s’agit pas seulement de la capacité d’un scanner ou d’un autre. Mise à part l’interprétation de l’utilisateur, la plus grande difficulté est la façon dont le scanner communique avec le véhicule. Si les informations provenant des sondes et des capteurs sont correctes nous ne pouvons que supposer que le calculateur commandera correctement l’actionneur, mais dans le cas de mauvaises informations en provenance des capteurs, et la tendance du calculateur de ‘modifier les paramètres’ l’actionneur sera mal commandé. Il est préférable de vérifier autrement l’information venant des sondes et capteurs et envoyé au calculateur ainsi que les commandes reçus par les actionneurs.

Une des limitations importantes du scanner et la difficulté d’interpréter les codes de défaut :

  • Il arrive souvent que le scanner ne détecte aucun défaut – même s’il est évident que le véhicule n’est pas ‘en forme’.
  • Le calculateur peut afficher un seul code de défaut qui suggère un problème avec un seul composant. (Mais est-ce le composant ou une haute résistance?)
  • Le calculateur peut afficher de nombreux codes qui concernent plusieurs composants dans un même système. (Même problème – peut être pire!)
  • Le calculateur peut afficher des codes de défauts dans plusieurs modules ou systèmes du véhicule. (On commence où?)

En fait ce n’est pas le scanner qui va forcément vous aider car il ne communique que par la prise de diagnostic qui dépend du nombre de fils, de connexions, de sondes, de capteurs, d’actionneurs, de réseaux, et de modules, donc cette communication en série peut être très déroutante, et surtout peu concluante !

Que faire ?

Vous avez déjà employé l’option ‘téléphoner un ami’, donc ce n’est plus une solution !

PicoScope Master Kit pour le diagnostic de tout véhicule.
Tout ce qu’il vous faut pour un diagnostic approfondi.

Pour surmonter ces difficultés, nous vous proposons le PicoScope et ses accessoires – un appareil de diagnostic très performant.

Le PicoScope répond à tous ces problèmes, et il peut mettre au clair l’origine du problème. Il communique de façon différente et de manière plus précise que le scanner et il peut nous apporter la preuve de l’origine d’un problème. Il peut être utilisé seul mais il a l’avantage de pouvoir être employé en même temps que le scanner. Et il peut être utilisé partout – sur tout type et toute marque de véhicule !

En utilisant le PicoScope on évite de démonter la cache de distribution, on évite de démonter de nombreux composants, donc déjà on gagne du temps. On cherche la preuve d’un composant défectueux plutôt que le changer parce qu’il est soupçonné d’être hors service.

Soupçonner n’est pas acceptable, surtout quand ce n’est pas nécessaire !

Avec le PicoScope le fonctionnement correct d’un composant peut être contrôlé in situ !

Le PicoScope évite de traiter le symptôme et d’aller directement à la cause du problème, car il ne dépend pas des informations envoyées uniquement par l’intermédiaire de la prise de diagnostic. Ainsi on ne change pas de composant avant d’être sûr qu’il soit défectueux.

Un autre vrai avantage du PicoScope :

Etre capable de ‘voir’ l’intérieur d’un moteur qui tourne ; de ‘voir’ le fonctionnement correct du moteur; de ‘voir’ la défaillance d’une soupape ou d’un piston, est un atout majeur pour tout le monde – réparateur et client – lorsqu’on est confronté à un véhicule en panne. Les choses qui comptent le plus pour le client sont : une réparation bien faite dès la première intervention ; pas de retour au garage ; un coût raisonnable.

« Comment réussir avec le PicoScope est un autre sujet ». Diagnostic par oscilloscope

Autotechnique est le distributeur des produits PicoScope pour automobile et organisateur de journées d’initiation et de stages de formation en France et en Dom Tom.

Demandez-nous plus d’informations, une brochure, un CD de démonstration. Visiter notre site web www.autotechnique.fr  faites notre quiz, voir nos articles, nos leçons, nos livres et les Editions techniques, ‘aimer’ notre page Facebook et surtout la partager !

Pour mieux faire le diagnostic, achetez votre PicoScope aujourd’hui chez Autotechnique en France.

Financement locatif disponible.  (Réservé aux professionnels.)

Mises à jour gratuites pour la vie de votre appareil.

Support technique gratuit : par téléphone, Skype, mail, Team Viewer

2 ans de garantie

Journées d’initiation, stages de formation, formation à distance.

Tests guidés – intégré dans les logiciels de tout PiocScope.

Waveform Library – Base de données de signaux de référence.

Leçons

Articles

Test de connaissances.

A très bientôt,

David Paterson

Fondateur et Directeur Technique chez Autotechnique.

contact@autotechnique.fr

www.autotechnique.fr

Tel : 04 68 96 48 15

Fax : 04 88 95 05 12

Portable : 06 22 87 59 90

 

 

Publié le

Comparer l’oscilloscope avec le scanner

Est-ce que j’ai besoin d’un oscilloscope ou un scanner ?

Vous avez besoin des deux. Voir l’explication complète suivante.

Le PicoScope n’est pas conçu pour remplacer le scanner.
Le scanner ou ‘valise de diag’ et l’oscilloscope ont des rôles complètement différents, donc tous les deux sont essentiels dans un atelier moderne, afin d’effectuer un diagnostic de façon sûr, efficace et rapide.

Voir un exemple assez typique en employant le PicoScope ou/et le scanner.

  •  Lire la fiche de travail ou/et écouter la plainte du client.
  •  Faites un contrôle du véhicule afin de vous assurer que vous avez confirmé et bien compris le problème.
  • Si le témoin de défaut –MIL – est allumé, essayez de voir s’il y a des codes de défauts. (DTCs).
  • Si un DTC indique un composant défectueux, branchez l’oscilloscope afin de vous assurer que le composant est défectueux avant de le remplacer. L’oscilloscope vous permet de voir avec précision.
  • Si les codes de défaut –DTCs – ne sont pas concluants, ou s’il n’y aucun code présent, branchez votre PicoScope afin d’éliminer les circuits ou composants qui fonctionnent, jusqu’à ce que vous trouvez le problème.

comparaison_avec_scanner

Un petit test pour voir si vous avez bien compris:

 

 

Publié le

Le Scanner Automobile

Il existe plusieurs types de scanners et d’autres appareils de diagnostic avec des fonctions et des capacités différentes. Le scanner, comme outil de base, appareil multimarque, appareil dédié à une seule marque ou un petit nombre de véhicules, peut être un appareil autonome ou un appareil qui fonctionne avec un autre dispositif comme PC portable, tablette, ou même téléphone portable. Le scanner est parfois appelé « valise de diag » ou même confondu avec un ‘lecteur de codes,’ ou avec d’autres appareils de diagnostic comme l’oscilloscope – qui n’est pas classé comme scanner. (Voir la fiche de comparaison ici.)

Malgré les capacités différentes, tout scanner ou lecteur de code communique en série par la prise diagnostic avec le calculateur du véhicule, qui est aussi informé par de nombreux sondes ou capteurs afin de contrôler des actionneurs en fonction de la demande.

Depuis quelques années les prises de tout véhicule ont été standardisées en forme, avec toutes 16 broches. Certaines de ces broches doivent être employées – obligatoirement – par tout fabricant de véhicule, qui doit en même temps respecter un parmi plusieurs protocoles (langages de communications) afin d’obtenir du calculateur du véhicule certaines informations concernant les émissions des gaz d’échappement. En Europe c’est les normes EOBD. Il existe un grand nombre de codes de défaut qui a pour but de signaler une défaillance de fonctionnement d’un composant provoquant une anomalie qui peut augmenter la sortie des mauvais gaz d’échappement.

Attention! Mis à part ces normes, avec la même prise, chaque fabricant peut employer d’autres protocoles ; sa propre stratégie de contrôle ; et plusieurs milles autres codes de défaut, non seulement pour le moteur, mais aussi pour les dizaines d’autres sondes, capteurs, actionneurs ou modules qui se trouvent sur son véhicule. Ce sont les codes propres au fabricant. Donc un code P2054 sur un fabricant peut traduire une anomalie totalement différente sur le véhicule d’un autre fabricant.

Choisir son outil de façon intelligent!

Le choix d’outils de type scanner est énorme, et parfois pas tout à fait clair, notamment si on n’a pas une bonne connaissance du fonctionnement du véhicule, ou/et on ne sait pas comment le scanner communique avec le véhicule. Il n’existe pas un scanner qui peut communiquer avec tout module de tous les véhicules du monde!

Alors, comment choisir un scanner ? Pour répondre à cette question il faut décider ce qu’on veut faire sur quel(s) véhicule(s) et ensuite à quelle profondeur. C’est-à-dire, est-ce que le but est de ne voir que quelques informations concernant le moteur, ou est-ce que c’est de communiquer avec plusieurs autres calculateurs ou modules ? Est-ce qu’on veut simplement lire et tenter d’effacer un code de défaut et lire quelques données; ou est ce qu’on veut faire fonctionner un actionneur pour contrôler son fonctionnement ? Est-ce qu’on veut faire une adaptation d’un composant ; remettre à zéro un témoin d’entretien; configurer ou reprogrammer un module ? Et, il y a d’autres questions, aussi. Aujourd’hui, même le changement d’un composant simple peut necessite une configuration du calculateur – ou plusieurs modules affectés par le changement du composant.

Et après tout ça, il n’est pas sûr que le scanner communique avec le véhicule; il n’est pas sûr qu’il communique avec tout module; il n’est sûr qu’il puisse afficher un code de défaut; il n’est pas sûr que le code affiché soit ‘cohérent.’ Il se peut qu’un code soit erroné, ou qu’il n’apporte pas assez d’informations utiles pour déterminer la cause d’un problème.

C’est ici que l’expérience d’Autotechnique dans le diagnostic peut être utile afin de prendre une décision sur le choix d’un appareil, et éviter d’acheter un outil qui ne correspond pas aux attentes. Voir plusieurs outils employés dans le diagnostic; seulement les oscilloscopes; seulement les scanners; ou nous contacter pour toute question.

Notre fiche de comparaison avec l’oscilloscope peut aider les personnes qui cherchent à améliorer le diagnostic automobile.

Autotechnique est distributeur officiel pour de nombreux fabricants des appareils de diagnostic, d’autres outillages, livres, informations techniques et formations, et peut vous fournir avec des outils de diagnostic ou outils spéciaux venant des plus important fabricants, avec un support technique et une garantie. Voir quelques fabricants dans la liste suivante, et rapporter vous sur nos pages explicatives; employer notre moteur de recherche en haut de chaque page; ou nous contacter pour plus amples informations:

AES, Autel, Autocom, Bavarian Technic, Brain Bee, Derrossi, Durametric, ESI, Europa Lehrmittel, Foxwell, Govoni, GTC, Gunson, HaynesPro, Kane, Key Programmers, Laser Tools, Nebula, One-Too, Opus, Pico Technology, Power-Tec, Power Probe Europe, Sealey Tools, SenX, Top Auto, Top Don. Cette liste ne représente qu’une partie de nos collaborateurs/fournisseurs.